Un potager à l’ombre

Un potager à l’ombre

 

Oui, oui, vous avez bien lu, c’est possible. Si l’emplacement de votre potager n’est pas en plein soleil, plusieurs légumes gourmands ne pourront y pousser. Mais voici quelques astuces pour des plantes potagères à cultiver et ce même à l’ombre!

 

 

Type d’ombre

Premièrement, qu’est-ce que le plein soleil? C’est simple c’est lorsque votre emplacement reçoit de 6 à 8h de soleil direct sur votre potager. Quant à la mi-ombre, c’est de 4 à 6h de soleil, et l’ombre c’est moins de 4 h d’ensoleillement. Naturellement si vous avez moins de 2 heures d’ensoleillement, vous être mieux d’oublier le projet de culture de plantes potagères à cet emplacement. Alors quel type d’ombre avez-vous sur votre espace potager?

 

Ensuite questionnez-vous sur ce qui crée l’ombre? Et est-ce que l’eau de pluie réussit à rejoindre le sol? Si l’ombre est créée par un bâtiment ou par un feuillage d’arbre très dense de type érable, vous aurez des conditions d’ombre sèche. Ce type d’ombre influence grandement la croissance de vos plantes, car le sol n’a pas suffisamment d’humidité pour vos plantes. Ainsi, vous devrez palier par un arrosage régulier. Si c’est le contraire l’humidité perdure en surface du sol, vous avez sûrement un sol lourd, et/ou compacté, qui représente un problème de drainage, ce qui sera également un problème pour vos plantes potagères. Ainsi, dans cette situation, un potager surélevé en bac ou en pot peut être à envisager.

 

L’ombre peut même être notre allié dans la culture de notre potager. L’ombre de la mi-journée en été, permet d’éviter les coups de chaleur et les coups de soleil. Cette ombre est appréciée pour effectuer les semis directs et évite les problèmes reliés aux grosses chaleurs tel que la montée en graines par exemple des laitues et des épinards. Dans d’autres cas, l’ombre peut influencer la taille des légumes à maturité, qui risque toutefois d'être réduit.

 

 

Légumes à cultiver à l’ombre

Dans la grande famille des alliacés, l’oignon, le poireau, l’échalote et même l’ail peuvent pousser sous l’ombre légère. Et comme légumes à fruits, nous avons les haricots, les pois mange-tout et les courgettes, qui sont des exceptions à côté des autres membres de leur famille de légumes. Même l’asperge, appartenant à une autre classe de légumes, dont on consomme la tige, peut être cultivée à l’ombre légère.

 

Les légumes racines, qu’il est possible de cultiver à la mi-ombre : tel le radis, la carotte, la betterave, le navet, la pomme de terre, …

 

Voici également, quelques cultures de légumes feuilles adaptées à la mi-ombre : les laitues, la roquette, l’oseille, le mesclun, les épinards, le chou kale, le chou asiatique, la bette à carde, la mâche, la chicorée, le cresson entre autres.

 

Dans les fines herbes, la ciboulette, le persil, la menthe et la verveine citron vont bien s’installer à la mi-ombre.

 

 

Légumes à ne pas cultiver à l’ombre

La plupart des légumes fruits sont très gourmands à l’exception du haricot cité plus haut. L’aubergine, le poivron, le piment et la tomate sont des légumes à fruits gourmands en soleil et en chaleur. Alors vous êtes mieux de les oublier à la mi-ombre !

 

 

Petits fruits pour la mi-ombre

Plusieurs petits fruits vont accepter de recevoir moins d’heures d’ensoleillement, tel que les framboisiers, les muriers et certaines variétés de fraisiers. Naturellement, leurs productions seront moins abondantes. Mais oublier la culture de vigne à raison, car elle est très gourmande. La rhubarbe, culture complémentaire à nos petits fruits pourra par contre bien s’y installer.

 

 

Astuces

Il est possible de suivre la course du soleil au fil de la journée et même des semaines. La culture de plantes potagères en pots est tout à fait indiqué afin d’exploiter au maximum la luminosité. Repérez les zones avec le plus de luminosité et installez-y les légumes les plus gourmands en chaleur et en ensoleillement. Comme l’ombre procure de la fraicheur, optimisez la chaleur dans ces zones, par l’ajout de pierres, de graviers, de galets qui diffuseront la chaleur captée.

 

 

Ainsi, sans le plein soleil, n’abandonnez pas l’idée d’un potager, mais adaptez simplement vos cultures. Vos légumes n’ont pas inévitablement tous besoin d’un grand ensoleillement pour s’épanouir.

 

Ce sera un plaisir de vous guider dans vos choix, Mélanie et Benoit, vos Enracinés.