Tendances au jardin en 2023

Tendances au jardin en 2023

De quoi avons-nous besoin en 2023?

Notre société, post COVID, manque de repères présentement : changements climatiques, guerres, crise du logement, pénurie de matières, perte de confiance dans le politique, récession. Nos systèmes sont désorganisés: santé, emploi et éducation, et l’écart entre les riches et les pauvres qui ne cesse de se creuser davantage.

OUFF !! On a donc besoin d’espoir et de lumière, de sécurité et de beau. Les tendances sont donc influencées par l’air du temps, mais elles sont surtout tournées vers les transformations, vers l’avenir! Afin de ne pas trop se retirer de la réalité dans notre monde virtuel, rien de mieux que de s’enraciner dans la nature, les deux mains dans la terre. Et les plantes, qu’elles soient à l’intérieur ou à l’extérieur, joueront un rôle de premier plan en la matière.

La santé et le bien-être, le développement durable et les changements climatiques, l’économie, font partie de nos préoccupations quotidiennes. Quelle que soit sa taille, le jardin tout comme la nature deviennent des lieux de préservation de notre équilibre. Alors comme 2023 vient de commencer et que la belle saison peut nous sembler encore loin, pourtant nous sommes déjà à l’aube d’une nouvelle saison de jardinage. Ainsi, tournez-vous vers les nouveaux courants, qui nous croyons, s’ajouteront aux tendances de 2021 et de 2022 et s’imposeront en jardinage en 2023 !

 

On jardine de façon durable et circulaire

La crise climatique nous pousse à préserver de façon urgente nos écosystèmes, en réduisant notre empreinte, en recyclant et en réutilisant. Voici quelques applications au jardin communément appelées : l’économie circulaire et le développement durable.

On améliore la santé de nos sols de culture, on composte, on évite le gaspillage des aliments, on réduit notre consommation d’eau, on encourage la biodiversité, on opte pour des pelouses moins traditionnelles (diversifiée et pré-fleuri), on tolère davantage les maladies et les insectes, on attire les pollinisateurs (abeilles et papillons), on bannit les pesticides, on ajoute ou conserve des points d’eau, on choisit davantage des espèces indigènes adaptées à notre climat. Toutes ces expressions renvoient à la source, soit de jardiner dans le respect de la nature et de sa biodiversité.

Côté déco, on recycle et remet au goût du jour des objets que nous possédons. La rouille sur nos pots, nos accessoires et mobiliers, ont fière allure dans notre jardin! Des troncs d’arbres sciés, sont utilisés en guise de tables d’appoint ou de bancs. On utilise davantage de produits fabriqués à partir de matériaux recyclés, qui contribuent à la réduction des déchets et à une économie circulaire, comme ces pots écolo. On cultive dans des sacs de cultures réutilisables, tel que ces smart pot. On rapporte les pots de production à notre Jardinerie qui les réutilise.

On plante la bonne plante au bon endroit. On sélectionne nos plantations en fonction de leur environnement (type de sol, rusticité, ensoleillement, résistant aux pathogènes). Nos jardins et nos aménagements se veulent diversifier, avec des arbres, des conifères, des petits fruits, des arbres fruitiers, des plantes à fleurs qui attirent les polinisateurs, des fines herbes, des graminées. On s’inspire de la nature. Particulièrement on jardine avec des plants ou des semences biologiques ou du moins cultivés de façon écologique et responsable. Mais surtout, on les choisit de producteurs locaux. On jardine donc avec amour, respect de la terre et de la vie qui nous entoure.

 

On cultive, conserve et transforme ses récoltes

Du plant à la cuillère, on cultive et transforme ses propres fruits, légumes et herbes! Les aménagements sont utilitaires, avec le jardinage comestible, ainsi que le manger santé et frais, et de grâce bio, qui a la cote depuis quelques années déjà. Mais cette année, avec le contexte économique qui insécurise plusieurs et les risques de bris des chaines d’alimentation, le jardinage comestible fait un retour aux sources avec l’horticulture de subsistance qui tend vers une certaine autonomie alimentaire.

Et quoi de mieux que d’éviter le gaspillage alimentaire par une bonne conservation et une transformation de ses récoltes, cultivées à même son propre jardin nourricier. Certains vont même à dire que l’argent pousse au potager, avec la culture de ses propres légumes, fines herbes et petits fruits. Naturellement, les fraises, les framboises, les bleuets, les tomates italiennes, les cornichons, les betteraves, les carottes, les haricots, les courges et autres légumes de conservation seront davantage cultivés.

On entrepose adéquatement, on congèle, on déshydrate, on met en conserve, on met en condiments, on fait des sauces, on fait des jus, on fait des lactofermentations, mais surtout on cuisine et savoure ses récoltes fraiches. Bref, on fait tout pour éviter de gaspiller… sinon on donne, partage ou on fait des échanges! Et pas besoin d’un grand jardin pour cultiver son propre jardin nourricier, un aménagement en pots à l’intérieur ou une insertion de plantes comestibles dans nos plates-bandes ornementales, peuvent s’avérer plutôt productifs. Faute d’espace, on s’approvisionne chez notre maraicher local et on transforme!

Car fait maison c'est tellement mieux. Quiconque a goûté à une sauce maison, une tomate ou un concombre directement du jardin, le sait. En plus du goût, les avantages pour la santé et la satisfaction que l’on retire de la culture de notre propre nourriture sont imbattables. C'est pourquoi les cultures comestibles ne cessent de gagner en popularité.

Voici quelques fruits à ajouter à son jardin nourricier : kiwi, pimbina, argousier, sureau, bleuet, fraise, pomme, framboise, goji, cerise, cantaloup…Et des légumes à joindre à son potager traditionnel : brocoli, chou kale, ail, asperge, poivron rouge, fenouil, chou-fleur, chou Bruxelles, fougère à l’autruche, carotte, maïs sucré, épinard, courge. Et pourquoi pas des grains anciens tel que l’amarante et le chanvre. Sans oublier ces plantes médicinales et condimentaires tel que thym, sauge, camomille, menthe, échinacée, calendula, piment cayenne. Et pourquoi ne pas récupérer et transformer ces plantes indésirables tel que le pissenlit, le plantain, l’ortie, …

 

On fait un retour aux sources

Dans un monde en pleine transformation, nous avons besoin d’être apaisés et donc nous nous raccrochons aux souvenirs, aux éléments qui nous rassurent, nous réconfortent. Tout ce qui est vintage, rétro, issu du folklore, qui évoque la nostalgie, les mémoires, revient en force. Bref, tout ce que réalisait nos anciens nous inspire, c’est un véritable retour aux sources, au vrai, à la simplicité et la douceur de la vie. Nos jardins sont l’endroit par excellence où trouver le calme, chérir les bons souvenirs, partager de bons moments, mais également où l’on peut se réaliser, exploiter sa créativité.

Le jardinage et la culture de ses propres fruits, légumes et fleurs ont été redécouverts par beaucoup, ces dernières années. Et la joie du jardinage continue de conquérir des adaptes. Les gens sont nostalgiques, trouvent du réconfort dans des activités familières et produites il y a des décennies. Le jardinage et le travail manuel inhérent, ne font pas exception à la règle. Et la transformation de nos aliments, comme la confection de sauce tomate à partir de nos tomates cultivées avec amour, est une nourriture réconfortante. On respecte nos productions, on les transforme. L’artisanal et le fait main ont la cote, tout comme le volet créatif de confection de bouquets, de couronnes, de fleurs séchées et de fleurs pressées.

Beaucoup de plantes ont cette faculté de nous transporter dans nos souvenirs, que ce soit par l’odeur de certaines fleurs, la vue de ces plantes ou le goût de petits fruits ou d’anciens légumes oubliés. Voici quelques plantes qui seront les vedettes du côté ornemental, soit : les rosiers, les pivoines, les hydrangées, les roses-trémières, les pieds d’alouette, les gants de Notre-Dame et toutes les fleurs que cultivaient nos grands-mères et arrière-grands-mères et dont les parfums nous ramènent dans leur jardin, nous réconfortent. Du côté du potager et des plantes comestibles, les légumes d’antan, du patrimoine ou appelé « heirloom », sont en force et retrouvent une place de choix. Ces légumes sont cultivés depuis de nombreuses générations et font partie de notre patrimoine. Les légumes d’antan ont la réputation d’être succulents, hâtifs, à haute valeur nutritive, mieux adaptés à notre climat et de longue conservation Sans oublier les plantes médicinales qui faisaient partie des pharmacies de nos anciens!  Nous voulons rétablir ces valeurs. Nous nous entourons de produits et de plantes familières qui nous donnent un sentiment de réconfort et de joie.

 

On plante des arbres, des plantes

La plantation d’arbres serait une des solutions primordiales pour contrer le réchauffement climatique et les changements qui en découlent. Car les arbres, emprisonnent le dioxyde de carbone qui réchauffe la planète. Planter des arbres ne saurait remplacer le sevrage mondial de la combustion de pétrole, de charbon et de gaz, mais à notre mesure, c’est une action facile à faire pour nous et les générations futures.

Alors, on participe et on plante des arbres! Mais, on choisit des essences adaptées à notre climat et de préférence indigènes à nos milieux. On protège et on conserve nos plantes et nos arbres existants. Et on plante plusieurs essences d’arbres, d’arbustes en évitant la monoculture et en choisissant des plantes résistantes sous notre climat. Selon une étude de l'Université de Princeton montre que le reboisement produit des nuages qui protègent la planète des rayons du soleil: Les arbres sont une infrastructure verte qui contribue à la résilience au changement climatique grâce aux services écosystémiques qu'ils fournissent.

En plantant des arbres, vous contribuerez à rafraîchir le climat, car les arbres absorbent et emprisonnent le dioxyde de carbone, stockent le carbone à long terme, diminuent le ruissellement des eaux pluviales, conservent l'énergie grâce à l'ombre créée en participant à la réduction des ilots de chaleur et filtrent les polluants atmosphériques. Ils améliorent ainsi la santé de nos écosystèmes, donc de nos milieux de vie. Ils peuvent également être une source de subsistance, par leur production de fruits. Ils sont des garde-mangers et des refuges essentiels de notre faune et de nos pollinisateurs. Sans oublier qu’ils contribuent à la valeur marchande de nos propriétés, de nos quartiers, de nos environnements. Et n’oublions pas leurs attraits esthétiques, qui sont indéniables et inestimables.

À défaut d’avoir l’espace pour pouvoir planter des arbres, toutes les plantes contribuent à notre équilibre, notre environnement. Car sans les plantes, il n’y aurait plus de vie sur terre. Alors planter des fleurs, des plants de légumes, des arbustes et rentrer des plantes à l’intérieur durant les saisons froides, c’est un geste naturel.

 

On plante un jardin généreux avec des touches très colorées

La verdure restera toujours tendance, le vert étant une couleur refuge apaisante, représentant la nature, les plantes, le vivant. On a envie de plus de nature. Ainsi, les couleurs douces et naturelles seront mélangées à une touche de couleurs vives et audacieuses. Car, pour rendre les espaces extérieurs joyeux et lumineux, le jardin se doit d'avoir des accents pimpants, colorés en 2023 comme la couleur de l’année, le Viva Magenta, auxquels viennent s'ajouter toute sa palette et ses dégradés, que ce soit en floraison ou en couleur de feuillage, qui ajouteront du caractère à vos massifs. Car une plate-bande avec des fleurs ou du feuillage vibrant stimule notre humeur.

Les touches de couleurs peuvent également provenir d’accessoires, et pas juste des végétaux tels que par l’intégration de pots colorés ou d'autres éléments tels que des chaises, des œuvres d'art de jardin, du mobilier et des cages à tomates. Des coussins, des couvertures, des lanternes et des tapis pour l'extérieur à motifs avec la couleur de l’année, vibrante, feront également l'affaire. Les fleurs annuelles, en plates-bandes ou en pots, peuvent également apporter cette touche de couleur vibrante qu’est le Viva Magenta ainsi que la deuxième couleur de l’année orangé, soit le Terracotta, qu’on pourra changer à chaque année, au fil des tendance, tout en conservant la base intacte de nos aménagements.

Les jardins se veulent plus naturels, moins organisés, avec un concept de re-naturalisation, où la nature reprend ses droits. Les formes sont organiques, arrondies, agrémentées de sentier en gravier et de pelouse diversifiée. On veut nos aménagements luxuriants et abondants, toujours inspirés de la nature, avec beaucoup de plantes en massif donnant un aspect généreux à vos plantations. Nos plates-bandes sont diversifiées et des légumes décoratifs tels que la bette à carde, des choux ou des fines herbes agrémentent nos plantes vivaces à fleurs ainsi que les arbustes à fruits. L’ornemental côtoie le comestible dans un ensemble luxuriant, où l’abondance règne. Plus qu’une succession de floraisons, on sélectionne des plantes avec des attraits qui s’échelonnent toute la saison et qui ne cessent de donner. Qu’il s’agisse de fleurs au printemps, de fleurs en été, d’un feuillage coloré ou de baies en automne, sans oublier l’hiver avec la beauté du gel, les fruits qui s’accrochent ou l’écorce colorée et décorative, on améliore notre expérience dans nos jardins, mais on aide aussi la faune, en lui fournissant souvent d’importantes sources de nourriture et d’abris au moment où elle en a le plus besoin. Du beau pour les yeux et le moral, du bon au goût et pour la santé, ainsi que notre environnement.

La luxuriance et l’abondance s’expriment au potager, en plate-bande, mais également par des arrangements de plantes en pots, l’ajout de haies, le camouflage par les plantes des murets, la naturalisation des pelouses par des prés-fleuris, l’intégration de plantes grimpantes sur les murs, les treillis, les pergolas et tonnelles, la végétalisation de ses berges, bref par la plantation de plantes, qui nous offrent un contact direct avec la nature, le plein air et l’extérieur !!! 

 

 

En plus des tendances de 2021 et de 2022, qui sont toutes liées à la pandémie, et toujours actuelles, tel que le « Slow gardening », avoir un espace de détente au jardin, réalisé un jardin de fleur coupées et la biophilie, … Plusieurs autres tendances ont été soulignées par l’industrie pour 2023: tel que le jardin méditerranéen, à la grec, le jardinage à la verticale, le jardin sobre en eau, …

Plusieurs tendances s’entrecoupent car elles sont toutes inspirées de la nature, puisque nous comprenons maintenant que nous en faisons partie intégrante. Nous saisissons alors que tout est lié et nous nous en inspirons pour la création de nos aménagements. La nature doit reprendre ses droits, on doit lui redonner une place, en aménageant nos jardins pour l’honorer. On se crée un sanctuaire pour prendre soin de soi, par le jardinage comestible et ornemental.

2023, sera un hymne à la nature, aux plantes, car on a besoin d’espoir, de lumière et de beau. Ainsi, on s’inspire de la nature et on l’aménage pour la célébrer, on cultive l’abondance qui est à notre portée, par les fleurs, légumes, petits fruits et plantes intérieures. La nature et les plantes seront toujours un refuge, quoiqu’il arrive. Dans un monde dominé par l'incertitude, la tendance générale de 2023 est ancrée dans l'autonomie, qui nous donne force et sécurité. Une vie d'épanouissement pratique. Nous ne pouvons pas contrôler les facteurs externes, mais nous pouvons contrôler ce que nous faisons et achetons, en choisissant ceux qui correspondent à nos valeurs.

 

Alors, de quoi avons-nous besoin en 2023?

Des plantes crisse !!

Voici un libérateur cri du cœur, rempli d’espoir de Vos Enracinés, pour une année 2023 douce😉, qui fait un petit clin d’œil à la déclaration de Mme Louise Latraverse. On a besoin de l’amour et … des plantes ! Car sans les plantes, il n’y aurait juste plus de vie sur terre !! Alors voici ce que nous entrevoyons être les tendances 2023 en matière de jardinage.

 

Parcourez notre boutique en ligne, visitez notre Jardinerie et procurez-vous vos plantes afin de vous créer votre sanctuaire ! Nous sommes à préparer la prochaine saison. La boutique en ligne sera mise à jour continuellement prochainement, jusqu’à l’ouverture de la Jardinerie à la fin avril. À très bientôt

Selon:

-Garden Trends

-Garden Design Magazine

Bon jardinage!

par Mélanie Coulombe, B.SC.A.

Enracinés

Designer de jardins, Horticultrice, Gestionnaire d’Espaces Verts et des Sciences de l’Environnement