Les arbres et arbustes fruitiers, les recettes du succès

Les arbres et arbustes fruitiers, les recettes du succès

Rien de mieux pour manger local que de planter des fruitiers et arbres fruitiers chez soi! Mais, les fruitiers ce sont des cultures en soi qui demandent des soins. Et quoique rapidement prolifique, il faut tout de même s’armer de patience, car les premières récoltes importantes prendront de 5 à 7 ans pour les arbres. Également, n’oublions pas que les oiseaux et les ravageurs, tout comme nous, en sont friands. Donc place à la tolérance! Vous êtes prêt à sauter, alors voici tout ce qu’il faut savoir et mettre en place pour récolter les fruits de votre labeur.

 

Choix

Quel type de variété, souhaitez-vous ? Des pommes, des cerises, des amélanches, des prunes et/ou des poires? Vous désirez un verger ou uniquement quelques arbres? Plusieurs choix s’offrent à vous, mais peuvent être influencés par l’espace et l’emplacement disponibles.

***Voir notre éventail

 

Emplacement

Les arbres fruitiers nécessitent beaucoup d’ensoleillement, assurez-vous que l’emplacement désiré reçoive plus de 6 heures de soleil par jour. Également, les arbres grossiront, vous devrez donc avoir l’espacement disponible pour leur croissance. De plus, le sol doit être de bonne qualité (fertile), bien profond et surtout bien drainé. Pour un sol dur et mal drainé comme l’argile, surélevez la fosse de plantation. Finalement, quel est votre zone de rusticité, car le climat de votre région dictera le choix des variétés de fruitiers à y cultiver.

 

Combien

À deux c’est souvent mieux! Il existe des variétés autofécondes ou autofertiles (ex. prunier, poirier, …), mais la production de fruits sera toujours plus abondante avec deux arbres à proximité (moins de 50 pieds de distance).

Pour le pommier, nous recommandons d’acheter deux à trois variétés différentes. Sur la plupart des arbres fruitiers, la pollinisation est « croisée », c’est-à-dire qu’elle se produit d’un arbre à l’autre. Il faut donc souvent planter plusieurs fruitiers ensemble.

Complément pollinisation : 


Plantation

  • Les arbres et les arbustes en pot peuvent être plantés à n’importe quel moment de la saison, ceux à racines nues, doivent l’être tôt au printemps.
  • La fosse de plantation doit être au moins 2 fois la largeur de la motte par 1 fois la hauteur.
  • Le terreau de plantation idéal comprend: 33% du sol d’excavation de la fosse, 33% de compost, 33% de terreau de plantation pour fruitiers. Avec un fertilisant pour fruitiers ajouté au mix de terreau. Ajoutez des mycorhizes au niveau de la motte de racines ou l'Enracineur de Bionik.
  • Arrosez la motte avant de la mettre dans le trou et il est essentiel de retirer le pot.
  • Il est important de planter l’arbre à la bonne hauteur. Placez le collet au niveau du sol (haut de la motte).
  • Après avoir rempli le trou, il faut compacter le sol légèrement autour du plant pour éliminer les poches d’air.
  • Uniquement pour les arbres, fixez ensuite au minimum un tuteur du côté des vents dominants, au nord-ouest, aux deux tiers de la hauteur du tronc. L’attache utilisée doit être large pour ne pas blesser le tronc de l’arbre (à retirer après 2 ans).
  • Tout de suite après la plantation, arrosez abondamment afin que l’eau pénètre dans le sol sans ruisseler. Aménagez une cuvette en terre de 10 cm, qui correspond au diamètre du trou et étendez du paillis.

 

Arrosage

Pour vérifier si la plante doit être arrosée, enfoncez votre doigt dans le sol. Si le sol est humide jusqu’à une profondeur de 10 cm, n’arrosez pas. Si le sol est sec, arrosez abondamment, en profondeur. Surveillez l’arrosage des nouvelles plantations sur les 3 premières années. Pour les petits fruitiers sur la première année.

 

Fertilisation

Au printemps de l’année suivant la plantation, vous pouvez ajouter du compost à la base et fertiliser vos arbres et arbustes. Ajoutez de l'engrais à fruitiers au printemps, selon le calendrier suggéré. Évitez toute fertilisation dès le début août, jusqu’au printemps suivant.

 

Pollinisateur

Il est important d’attirer les pollinisateurs pour avoir de beaux fruits. Que ce soit les oiseaux, les abeilles, les papillons! Prévoyez des plantations de fleurs à proximité afin de favoriser leur venue dans votre jardin et laissez-les faire leur travail.

 

Protection

Avant l’arrivée de la neige, le tronc doit être protégé des rongeurs par des spirales blanches en plastique. Elles doivent être retirées tôt au printemps, dès la fonte des neiges.

 

De plus, au courant de la belle saison, vous pouvez installer un piège collant pour capturer des ravageurs. Mais, tous les fruitiers sont sensibles aux insectes et aux maladies, donc il faut faire preuve de tolérance. Sans compter que les oiseaux sont friands de tous les fruits, vous pouvez donc ajouter des filets ou considérez qu’une partie de la récolte leur sera consacrée!

 

Taille

Avec de bons outils désinfectés et bien affûtés, en tout temps vous pouvez éliminer les branches mortes, malades ainsi que les rejets qui poussent à la base. Pour le reste de la taille, elle se pratique lorsque l’arbre est en dormance vers la fin du mois de mars, début avril. Ne taillez jamais plus de 15% du volume de l’arbre par année et ne taillez jamais la tête de l’arbre. Dégagez le centre de l’arbre pour que l’air et la lumière pénètrent à l’intérieur, en respectant la forme naturelle de l’arbre. Éliminez les branches faibles, brisées, celles qui se touchent ou celles qui ont une fourche très aigue, ainsi que les gourmands, rejets et drageons qui entrent en compétition avec l’arbre. L’angle idéal des branches porteuses de fruits est de 45 degrés.

Complément sur la taille

 

Les arbustes et arbres fruitiers ont leur place dans tous les jardins. Au printemps, leur floraison éblouissante ajoute aux plaisirs des yeux, à la fin de l’été c’est le bonheur de la récolte qui fera oublier tout le labeur.

 

Nous sommes là pour vous guider.

Bon jardinage!

  

par Mélanie Coulombe, B.SC.A.

Enracinés

Designer de jardins, Horticultrice, Gestionnaire d’Espaces Verts et des Sciences de l’Environnement