10 conseils pour cultiver des tomates presque parfaites

10 conseils pour cultiver des tomates presque parfaites

Les tomates juteuses et mûries sur la vigne sont l'une des friandises les plus savoureuses de l'été. Voici quelques conseils afin de bien les cultiver dans votre potager et d’obtenir la tomate presque parfaite :

 

1) Attendez le temps chaud

Vous êtes allé chercher de beaux gros plants de tomates à la Jardinerie. Maintenant, respirez et attendez le moment idéal pour la plantation. Les tomates détestent le froid, elles ont besoin de temps chaud pour pousser. Transplantez au potager, uniquement lorsque tout danger de gel est écarté, généralement de 2 à 4 semaines après la date moyenne du dernier gel dans votre région. Sinon, préparez-vous à les recouvrir avec des toiles type p-19 ou à bâtir une serre!

 

2) Acclimatez les plants

Évitez le choc de transplantation et le coup de soleil. Avant de les planter en plein sol, sortez les plants à l’extérieur à l’ombre et donnez un peu plus de soleil à chaque jour. Si un gel est prévu la nuit, rentrez les plantes à l'intérieur. Après environ une semaine, vos plantes seront endurcies et prêtes à être plantées au potager.

 

3) Donnez-leur de la place

Elles ont besoin de respirer! Placez vos plants de tomates à une distance de 30 à 48 pouces en rangées espacées de 4 pieds, afin d’éviter le risque de maladie et d’augmenter leur rendement. Tenez compte de leur mode de croissance, déterminées ou indéterminées:

- tomates déterminées : elles atteignent une taille plafonnée et produisent des fruits sur une courte période. La maturation des fruits est au même moment. Ces variétés sont idéales pour les petits espaces et les pots. Les tomates italiennes sont souvent de ce type.

- tomates indéterminées : elles continuent de pousser et de produire des fruits jusqu'à ce qu'elles soient touchées par le gel. Les récoltes sont échelonnées. Ces plantes deviennent grandes et ont besoin de cages à tomates ou de supports pour les soutenir.

 

4) Plantez profondément

Les tomates s'enracinent à partir de la tige, vous pouvez donc les planter plus profondément qu'elles ne l'étaient dans leurs pots. Enterrez la tige jusqu'à la première série de feuilles. Plus les tomates sont plantées profondément, plus leur système racinaire se développera. Ajoutez des mycorhizes au trou de plantation. 

 

5) Installez des supports

Pour ne pas abîmer les racines, la tige et les feuilles, placez toujours votre cage ou tuteur en même temps que vous plantez vos tomates. Soutenez vos plants afin de les supporter pour plus de productivité, ce qui donne une récolte plus importante.

 

6) Arrosez tôt le matin

Vos plantes ont besoin d'au moins un pouce ou deux d'eau par semaine. Arrosez-les lentement et profondément, tôt le matin, en gardant le sol humide mais non détrempé. Évitez de mouiller les feuilles, cela aide à minimiser les problèmes de maladies fongiques.

 

7) Fertilisez judicieusement

Les tomates sont gourmandes, elles demandent beaucoup d'engrais, surtout une fois que les fruits sont formés. Utilisez un engrais bio à libération lente au moment de la plantation, et nourrissez-les ensuite, toute la saison de façon diversifiée avec plusieurs minéraux (à base d’algue, de poisson, de fumier de poulet, …). Après avoir ajouté un bon compost au sol de plantation, voici les étapes:

-mi-mai : Mix-Minéral, préparation de sol ou plantation

-début juin : Hydrolysat de poissons, sur feuillage

-mi-juin : Mix-Boost, ou Bio-Jardin, incorporé au sol

-début juillet : Algue, sur feuillage

-mi-juillet : pas nécessaire, selon les besoins, si essoufflement (algue et/ou hydrolysat)

 

8) Appliquez du paillis

Le paillis vous aide à conserver l'eau en améliorant la rétention d'humidité du sol et il empêche la pluie d'éclabousser vos plants de tomates. Pendant les chaudes journées d'été, le paillis modérera également la température du sol.

 

9) Faites la rotation de vos cultures

Réduisez le risque de maladie de vos plantes en alternant vos cultures. Avant de planter des tomates, assurez-vous que vous n'avez pas fait pousser de légumes de la même famille dans le lit l'année précédente, y compris les tomates, les poivrons, les aubergines et les pommes de terre. Si vous cultivez dans des conteneurs, assurez-vous de les remplir de nouveau terreau d'année en année.

 

10) Plantez des compagnes

Certaines créent de belles synergies avec nos cultures, mais surtout ajoutez-en pour attirer davantage de pollinisateurs. Par exemple, le basilic, la bourrache, le thym et le soucis sont deux bons voisins pour les tomates au potager.

Mais attention, certaines cultures ne font pas bon ménage avec les tomates, tel que les courges, les citrouilles et la maïs, car elles sont trop gourmandes!

 

 

Alors n'ayez crainte, amateurs de tomates, de la cultiver ! Suivez ces pratiques, vous pourrez garder vos plants forts, sains et productifs. Puisque les tomates sont une culture de saison chaude et nécessitent beaucoup de temps pour mûrir, les graines doivent être semées à l'intérieur très tôt ou vous devez vous approvisionner de beaux plants à la Jardinerie pour que les plantes produisent une récolte fructueuse. Nous espérons que vous apprécierez le goût savoureux de vos tomates.

 

Bonne saison de jardinage!

 

par Mélanie Coulombe, B.SC.A.

Enracinés

Designer de jardins, Horticultrice, Gestionnaire d’Espaces Verts et des Sciences de l’Environnement