Problèmes fréquents dans la culture des tomates

Problèmes fréquents dans la culture des tomates

Ce fruit rouge tellement prisé, peut nous donner du fil à retordre comme jardinier. Voici quelques problèmes qui peuvent être rencontrés. Mais heureusement, on peut amoindrir les dommages en appliquant quelques techniques, cela afin de profiter d’une excellente récolte de tomates juteuses. Voici quelques conseils:

 

 

Le fendillement de la tomate

Des fentes peuvent survenir régulièrement sur une tomate, avant ou après la récolte. Mais pourquoi cela vous arrive-t-il, malgré vos entretiens réguliers? Soyez sans crainte ce n’est pas juste chez les jardiniers amateurs que cela arrive mais également chez les pros! Et la cause principale, c’est un apport irrégulier d’eau. Souvent par un arrosage ou une pluie trop importante après une sécheresse et une période très ensoleillée. Ce n’est donc pas une maladie mais bien des conditions difficiles ou une pratique culturale inadéquate. Le fruit de la tomate subit une augmentation de pression et il éclate! Les tomates fendillées demeurent comestibles mais elles se conserveront moins longtemps, alors consommez-les rapidement. Et retirez les fruits fendillés des plants afin d’éviter le développement de maladies.

 

Alors, comment faire pour l’éviter! Et bien avec des arrosages réguliers et en quantité suffisante. Évitez que le sol ne s’assèche complètement et que le feuillage du plant ne fane. Toujours arroser de préférence tôt le matin, en évitant d’arroser le feuillage. Une minuterie sur un boyau suintant fera le travail. Et validez que le sol est bien humide sur la profondeur des racines du plant. Il existe quelques variétés plus résistantes au fendillement : tel que la Big Beef, la Black Cherry, la Canabec Rouge, la Celebrity, la Cherokee Purple, la Fantastique, la Mountain Spring, la Petitbec, la Pink Girl, la Sun Gold, Sweet Treats, la Taxi, la Poire jaune et bien d’autres. Par contre nous avons remarqué pour certaines d’entre-elles, une peau qui peut être un peu plus coriace, c’est donc une question de goût!

 

 

Le ‘’cul noir’’

Appelé également la pourriture apicale ou nécrose apicale, est une maladie très fréquente chez la tomate. Une tache pâle, puis brune devenant noire se forme à la pointe du fruit. On retire cette partie, et le fruit demeure comestible. Mais pourquoi ceci gâche t’il vos tomates? Par un manque de calcium disponible qui est nécessaire à la formation des fruits. Un apport de fertilisant avec calcium peut s'avérer nécessaire. Mais il est possible que cela ne soit pas suffisant, puisqu’il est possible que le plant ne manque pas véritablement de calcium, mais qu’il ne chemine pas jusqu’aux fruits. La problématique est la même que pour le fendillement, c’est à dire un arrosage inadéquat! Évitez une irrigation irrégulière, surtout en période de sécheresse suivi d’apport en eau intense. Il faut donc bien arroser, de façon régulière et le calcium cheminera jusqu’aux fruits! Assurez-vous d’une humidité constante au niveau des racines.

 

 

Le sphinx de la tomate

Vous trouvez des feuilles grignotées sur vos plants de tomates. C’est sûrement des dégâts causés par le sphinx de la tomate, une énorme chenille verte. Une récolte manuelle permet un contrôle de ces chenilles.

 

La non-production de fruits

Vous n’avez pas de fruits ou vos fleurs tombent sans produire des fruits, vous avez donc un problème de pollinisation. Alors, lorsque les plants sont en fleurs, passez régulièrement dans vos plants de tomates et brassez les fleurs, ce qui libèrera le pollen pour féconder les fleurs et donc former des fruits.

 

Les maladies fongiques

Tel que le mildiou, la fusariose, la verticilliose, la moisissure grise, … Ces maladies sont souvent le résultat de mauvaises pratiques de cultures. Également, les aléas du climat peuvent représenter des conditions favorables pour le développement de ces maladies. Des nuits fraîches et humides peuvent être l’élément déclencheur de maladies fongiques. Et leurs effets dévastateurs apparaissent vers la fin de l’été avec des taches brunes sur les feuilles du bas, jusqu’à devenir complètement brunes. Elles affectent les feuilles une par une, en migrant vers le haut du plant, jusqu’aux fruits. Ceci peut correspond à la fin de la vie du plant. Mais il est possible de traiter avec un fongicide et bactéricide ou du savon noir (recette).

 

 

Astuces pour éviter les problèmes avec les tomates

-rotation au potager

Pratiquez une alternance de vos familles de cultures dans le potager, afin d’éviter la propagation des maladies présentes dans le sol. Si vous cultivez en pots, recommencez à chaque année avec un nouveau terreau. Mettez-le au compost si vous êtes certain que votre compost chauffe suffisamment.

 

-partir du bon pied

Des beaux gros plants bio, sains et en santé vous permettront de bien commencer votre saison de jardinage au potager. Choisissez des variétés plus tolérantes aux maladies tel que la Big Beef, la Celebrity, la Sungold … Notez qu’une résistance à une maladie ne garantit pas que la plante ne l’attrapera pas, notamment si l’été est frais et humide ou si le sol est contaminé, mais retardera sa progression.

 

-planter au bon moment

Patience, rien ne sert de courir… il faut partir à point! Attendez la fin des risques de gel pour les planter au potager. Dans notre région, en 2020, nous avons eu des gels tardifs en début juin…! Sinon, pensez à mettre une couverture P-19 lors des nuits fraîches.

 

-planter au bon endroit

Assurez-vous que votre sol est riche, meuble et que l’emplacement des tomates reçoit un maximum de soleil, soit idéalement un 8 heures et plus! De plus, votre sol doit bien se drainer. La culture en butte peut être tout indiquée dans un sol moins bien drainé.

 

-planter de la bonne façon

Prévoyez un espace suffisant, soit un minimum de 24 pouces entre les plants. Appliquez sur les racines des mycorhizes lors de la plantation en sol. Un plant mycorhizé est plus résistant et donc vigoureux.

 

-ajouter un paillis

Placez une couche de paillis organique à la base des plants, tel que du bois raméal fragmenté ou des feuilles déchiquetées. Dégagez la base des plants de tomates, après la mise en place du paillis

 

-voir à un bon arrosage.

Le matin de préférence et sans arroser le feuillage, ce qui évitera le développement de maladies sur le feuillage. Assurez-vous d’arroser suffisamment (niveau des racines, adéquatement (fonction de la météo)

 

-supprimer les feuilles malades

Il peut arriver que les feuilles jaunissent, brunissent malgré tous vos bons soins! Les dernières saisons ont été plutôt extrêmes. Ainsi la plante peut développer, malgré tout, des maladies. Si cela arrive, enlevez toutes les feuilles avec des symptômes et de grâce, désinfectez vos outils avec de l’alcool 90%, question de ne pas propager les maladies

 

 

Ce légume, est sans contredit le plus populaire. Cependant sa culture demande des attentions. Mais savourer une tomate de notre potager vaut tous ces efforts, non?

Voici un complément d'informations à: Iriisphytoprotection. Les photos des maladies sont d'Agri-Réseau.

 

Bonne saison de jardinage!

 

par Mélanie Coulombe, B.SC.A.

Enracinés

Designer de jardins, Horticultrice, Gestionnaire d’Espaces Verts et des Sciences de l’Environnement